dimanche 25 septembre 2011

C'est la crise ...

C’est officiel, je vie ma crise de la cinquantaine. Kevin Spacey dans American beauty : c’est moi.

C’était hier, sur un trottoir quelque part entre Stalingrad et Gare du nord, un piercing tout neuf à l’oreille, une évidence. Je me suis, tout à coup, totalement identifiée à ce mec dans son garage à faire des pompes en fumant des joints, toute fière que j’étais d’avoir enfin osé faire ce piercing à l'oreille qui me titille depuis plus de 10 ans.

Ce qui me semblait ridicule avant, me semble désormais de la plus haute importance, Kevin Spacey m’est donc apparu hier d’une courageuse tendresse, en plus d’être super canon.
Si mon nouveau délire n’est pas celui d’avoir de gros biscottos et de me taper une blonde de 20 ans, j’ai en commun avec mon nouveau pote Kevin, celui de vouloir dire merde au monde de l’entreprise et son fric. Parce que toutes ces courbettes n’ont pas de sens, et que sur le trottoir hier, ou avant hier, peut être, je me suis dit que j’avais désormais plus besoin de sens, que de fric … C’est comme ça que j’ai décidé de reprendre mes études pour devenir psychiatre, ce dont je rêve depuis plus longtemps encore, que cette petite décoration du lobe droit.
Si.
Un projet qu’on mitonne depuis plus de 10 ans, ça fait forcément sens non ?
Depuis je saute de joie comme un marsupilami : huba huba ! la grande classe.

C’est quoi alors une crise de la cinquantaine ? C’est quand on découvre que la vie est trop courte et qu’on s’emmerde avec des conneries souvent dictée par le groupe.
On prend alors notre filet à papillon et on s’en va pêcher nos fragiles envies pour les bichonner de plus près.
Et pas besoin d’attendre d'avoir 50 ans pour ça.

5 commentaires:

  1. Comment ça ? Tu veux plus être un bon petit soldat ? Tu veux t'échapper de la Grande Entreprise qui paye trop bien mais t'assomme de travail pour éviter d'y penser ?

    Bon, ben, cours Amstérix, cours ! La liberté est au coin de la rue.

    RépondreSupprimer
  2. Tu es vachement précoce quand même. Faire une crise de la cinquantaine à tout juste 30 ans ... Chapeau bas !

    RépondreSupprimer
  3. tu l'as fait alors ? tu as repris des etudes de medecine ?

    RépondreSupprimer
  4. C'est prévu pour sept 2012, je démissionne cet été ...

    RépondreSupprimer
  5. c'est vachement courageux. je le sais d autant plus que je m etais pose la question il y a 4 ans et que j'ai ete tres rapidement decouragee. bravo. bravo, bravo et surtout bon courage...

    RépondreSupprimer